slideshow




L'estimation de votre bien immobilier

Comment déterminer la valeur de son logement ?

PARIS 16 EME / LOGIC IMMO

Vous aimez votre logement, il est à votre goût et vous n’en voyez certainement plus les défauts. Ces derniers, pourtant, tout comme les qualités de votre bien, constituent un indicateur concret de la valeur réelle de votre maison ou appartement.

Car on ne le répétera jamais assez : chaque habitat est absolument unique. Et par voie de conséquence, sa valeur l’est également. Grâce à une série de critères simples, nous allons vous aider aujourd’hui à évaluer un peu plus objectivement votre bien.

Ce qui ne dépend pas de vous

Parmi les critères sur lesquels vous ne pourrez pas influer, mais qui comptent dans la manière de déterminer la valeur d’un bien immobilier, arrivent en premier lieu sa surface et sa localisation. Pour tous les logements, en effet, le prix au mètre carré va constituer la base de départ. Ce tarif est très facile à trouver sur Internet ou auprès des professionnels mais il varie fortement d’un quartier à l’autre, y compris au sein d’une même ville.

Pour les maisons, l’estimation sera un peu plus difficile car fondée sur le caractère unique du bâtiment en soi, mais aussi le prix de la parcelle nue, etc. Par ailleurs, la distribution et la taille des pièces représenteront un point important dans votre évaluation. La surface de votre bien est donc un critère déterminant, mais sa localisation l’est tout autant.

La proximité des commerces, des transports et des écoles est un point essentiel. Si toutes ces commodités sont accessibles à pied en moins de dix minutes, votre bien gagne encore en valeur. Attention cependant : une rue trop bruyante et trop passante produira l’effet inverse. Dans ce cas, l’étage de l’appartement peut jouer grandement : plus il sera haut dans l’immeuble, moins il sera soumis aux bruits et nuisances de la rue, plus il sera ensoleillé et moins il aura de vis-à-vis, améliorant donc la vue. Autant de points qui font grimper en flèche la cote des logements.

Mais encore faut-il qu’il y ait un ascenseur. Sinon, la plus jolie des terrasses perd instantanément de son charme. De même, dans une même rue, un appartement dans un immeuble haussmannien sera forcément mieux coté qu’un bien dans un bâtiment des années 1960-1970, sans charme ni cachet.

Les critères modifiables

On le voit assez dans les émissions thématiques à la télévision : quelques travaux dans une maison ou un appartement permettent bien souvent d’accélérer et de concrétiser une vente hésitante, voire n’ayant reçu aucune visite. Il est vrai qu’à situation et surface équivalente, un bien rénové et immédiatement habitable, selon la formule consacrée « posez vos valises », aura plus d’atouts d’impact sur la plupart des acheteurs par rapport à celui avec travaux à prévoir.

Sachez également que le coût des travaux devra être en partie ou totalement ajouté au prix de base de votre bien (ou déduit si ces aménagements ne sont pas réalisés!). Refaire à neuf l’électricité ou les sanitaires peut donc avoir une grande influence sur l’évaluation du prix de votre logement. Et si certains acheteurs ne sont pas rebutés par les travaux à prévoir et préférèrent négocier le prix, d’autres, en revanche, souhaitent pouvoir s’installer sans en passer par les grands chantiers. Sans oublier qu’il est difficile pour eux de se projeter dans un logement qui ne leur paraît pas fini ou trop vétuste.

Enfin, sachez qu’il existe des « petits plus » qui influeront également sur la valeur de votre logement : parking/ garage, possibilité d’une piscine dans le jardin, combles aménageables, terrasse, projets de construction dans le quartier, vue, grande pièce à vivre, DPE performant, etc.

Pour un bilan plus global et formel, nous vous conseillons de demander l’avis de plusieurs agents immobiliers spécialistes de votre quartier ou du type de logement que vous vendez. En croisant les informations de ces professionnels, vous aurez une idée plus précise de la valeur réelle de votre bien et pourrez déterminer son prix en toute connaissance de cause.

Source : http://blog.logic-immo.com