slideshow




Choisir votre bien immobilier

Tout dépend de l'utilisation que vous voulez faire de votre maison.

Par exemple, si vous souhaitez:

• Prendre votre retraite, choisissez une maison pas trop isolée pour que vos petits-enfants puissent venir facilement vous voir ou qu'en cas de pépin de santé, vous puissiez continuer à vivre dans votre maison

• En faire votre résidence principale tout en travaillant, regardez si la maison est située près des transports, à côté d'écoles (même si vous n'avez pas d'enfants, pensez à la revente) ou d'autres commodités

• En faire votre résidence de vacances, choisissez un coin où vous êtes sûrs de ne pas avoir de mauvaises surprises (ex: construction de lotissements à proximité ou d'une autoroute...). Même si la maison est superbe, n'acceptez pas un défaut incurable: rue bruyante, peu de soleil, de clarté, un mauvais plan de sol etc..N'oubliez pas: une petite maison dans un bel environnement est un bien meilleur investissement qu'une grande maison dans un environnement ou un quartier quelconque. Rappelez-vous le vieil adage: 'Emplacement, emplacement, emplacement". Une vieille maison (pas trop) est souvent un meilleur investissement qu'une neuve.

• Regardez le coût de l'entretien de la maison et spécialement la piscine. Vos dépenses de traites, taxes et entretien ne devraient pas dépasser 35 à 40% de votre revenu.

• Ne soyez pas trop pressé. Prenez le temps de vérifier le voisinage, les écoles, les commerçants. Faites faire une inspection précise de la maison. Si vous acheter dans lescollines, faites aussi une inspection géologique :vous avez intérêt à savoir si le sol est stable.

• Même si vous pensez que c'est la maison de vos rêves, essayez de rester froid. C'est le meilleur moyen de vous protéger.

• Achetez une maison qui a besoin de réparations "cosmétiques", telles que peinture, moquettes, petites réparations. Surtout si vous vivez à l'étranger, vous ne pourrez pas contrôler à distance des travaux d'envergure à moins d'avoir la chance de connaître un homme de grande confiance. Ne vous lancez pas dans les réfections de toit, de fondations, plomberie lourde voire dans la construction d'une maison.

• Même si la maison est superbe, n'acceptez pas un défaut incurable: rue bruyante, pas d'école (même si vous n'avez pas d'enfants, pensez à la revente), peu de soleil, de clarté, un mauvais plan de sol etc..

• N'oubliez pas: une petite maison dans un beau quartier est un bien meilleur investissement qu'une grande maison dans un quartier quelconque. Rappelez-vous le vieil adage: 'Emplacement, emplacement, emplacement". Une vieille maison (pas trop) est souvent un meilleur investissement qu'une neuve. 

La règle d'or est que chaque $ ou € que vous investirez dans votre maison doit vous en rapporter deux quand vous la revendrez. Renseignez-vous sur les prix dans la région en consultant différentes agences immobilières sans négliger bien sûr les petites annonces de journaux locaux. Méfiez-vous des prix au m2 moyen, ils sont souvent bien inférieurs aux prix réels qu'on paye finalement. On préfère toujours ce qui coûte le plus cher même s'il faut faire des choix...(ensoleillement, calme, belle région, dernier étage, terrasse...etc.).

Source : http://www.europusa.com