slideshow




L'immobilier locatif

Réussir votre investissement locatif en 6 étapes :

Connaître vos besoins, opter pour le bon dispositif fiscal, trouver le mode de financement adéquat et le bien idéal, devenir propriétaire, mettre en location votre bien : voici les six étapes qui vous permettront de concrétiser votre investissement locatif dans les meilleures conditions

Définir vos priorités

Pour réussir votre investissement locatif, vous devez d’abord définir précisément vos besoins. Interrogez-vous sur l’usage que vous souhaitez faire de votre bien immobilier à long terme, par exemple :

  • Revendre votre appartement pour réaliser une plus-value ?
  • Le transmettre à vos enfants ?
  • Percevoir des revenus locatifs pendant votre retraite ?
  • Disposer d’une résidence secondaire ?
  • Etc.

Choisir le bon dispositif de défiscalisation

Vous avez défini le type de bien immobilier qui vous intéresse ? Avant d’acheter, renseignez-vous sur les dispositifs fiscaux en vigueur. Il s’agit de trouver celui qui s’appliquera le mieux à votre situation et au bien que vous envisagez d’acquérir. Pour ce faire, comparez entre eux les différents dispositifs existants, en tenant compte de leurs avantages fiscaux et de leurs conditions d’accès :

  • Par exemple, si votre bien est labellisé BBC et s’il se trouve dans une grande agglomération, vous pouvez peut-être bénéficier des réductions d’impôts Duflot.
  • Si votre appartement est situé dans une résidence services et si vous souhaitez le louer meublé, vous pouvez sûrement accéder aux réductions et déductions fiscales Censi-Bouvard.

Financer votre investissement locatif

Mémo

Pour réussir votre investissement immobilier, pensez à :

  • Définir vos priorités,
  • Comparer les dispositifs fiscaux,
  • Calculer votre capacité d’emprunt.

Le financement de votre projet immobilier repose tout d’abord sur votre éventuel apport personnel, à commencer par votre épargne. Dans l’idéal, cet apport doit représenter 10 à 20 % du montant total de votre investissement immobilier. Si vous disposez de cette somme, banques et organismes de crédit vous proposeront de meilleures conditions pour votre emprunt.

Toutefois, vous pouvez très bien investir dans l’immobilier locatif sans apport personnel.

Vous devez ensuite calculer votre capacité d’emprunt, afin de connaître le montant maximal des mensualités de remboursement de votre prêt immobilier. En pratique, celles-ci ne doivent pas dépasser un tiers de vos revenus mensuels.

Muni de ces informations, vous pouvez prendre contact avec les banques et lesorganismes de crédit pour comparer leurs offres de prêts.

Trouver le bien idéal

Pour dénicher le bien immobilier qui répondra à toutes vos exigences, ne négligez aucune piste :

  • Consultez les annonces sur Internet et dans la presse (généraliste ou spécialisée),
  • Poussez les portes des agences immobilières,
  • Faites jouer le bouche-à-oreille,
  • Soyez à l’affût de l’affichage, des spots et brochures publicitaires qui vous renseignent sur les opérations immobilières prévues dans votre région.

Une fois que vous avez trouvé le logement idéal pour votre investissement locatif, ne tardez pas à prendre votre décision : les bonnes occasions trouvent rapidement preneur ! Pour formaliser votre engagement et acquérir le bien choisi, vous devez signer un contrat de réservation (appartement neuf en VEFA) ou une promesse de vente (appartement achevé).

Concrétiser votre achat immobilier

Vous avez trouvé le dispositif de défiscalisation et le financement qui correspondent à votre situation et à votre projet ? Vous avez signé le document qui confirme votre engagement d’achat immobilier ?

Pour concrétiser votre acquisition, il ne vous reste plus qu’à signer chez le notaire l’acte authentique de vente : grâce à cette dernière formalité, vous devenez propriétaire du bien locatif dont vous avez rêvé !

Mettre en location votre bien

Une fois réalisé votre projet immobilier, il vous faut :

  • Aménager votre logement si vous souhaitez le louer meublé (achat de mobilier, décoration),
  • Communiquer sur votre nouveau bien en passant des petites annonces dans la presse, sur Internet ou auprès d’agences immobilières,
  • Faire visiter votre logement,
  • Sélectionner votre futur locataire,
  • Rédiger un contrat de location, procéder aux diagnostics techniques obligatoires et à l’état des lieux d’entrée.

Si vous ne souhaitez pas vous soucier de ces démarches, vous pouvez vous adresser à un organisme de gestion locative qui s’en chargera pour vous.

Source : Cogedim