slideshow




fiscalité et défiscalisation

Payer moins d'impôt en 2014 ? C'est encore possible. A condition d'agir dès maintenant. Car il sera bientôt trop tard : passé le 31 décembre, vous ne pourrez plus bénéficier des avantages fiscaux et réductions d'impôt liés aux dépenses ou aux investissements réalisés en 2013. Comme toujours, il faut donc anticiper : c'est-à-dire agir aujourd'hui pour payer moins demain. 

Voici donc quelques pistes pour défiscaliser avec notamment les principales réductions d'impôt dont vous pouvez encore profiter. En sachant que certains de ces dispositifs sont soumis à un plafonnement des réductions d'impôts. Et en n'oubliant pas que la défiscalisation consiste aussi à optimiser ses placements pour payer le moins d'impôt possible. 

Réduire son impôt sur le revenu

Investir dans un logement Duflot

La réduction d'impôt Duflot peut être une opportunité pour ceux qui veulent investir dans un logement locatif neuf. Le régime est en effet plus intéressant qu'il n'y parait. Vous pouvez encore vous lancer dans ce type d'opérations de défiscalisation. A condition de faire vite. Et tout en tenant compte des différentes mesures en projet dans la Loi Alur sur le logement

Dom-Tom et Girardin

Grands classiques de la défiscalisation : les investissements outre-mer placés sous la loi Girardin dans les Dom-Tom
Mais prenez tout de même vos précautions avant d'envisager ce type d'opérations assez lourdes et ne faites appel qu'à des opérateurs de confiance, bénéficiant du soutien de grands réseaux bancaires. 

Loi Malraux

Il en est de même pour les opérations de restauration immobilière placées sous le régime de la Loi Malraux: sélectionnez avec le plus grand soin le promoteur. 

Investir dans une création d'entreprise

Rien ne vous empêche, en revanche, de souscrire rapidement au capital d'une société, soit en direct, soit par le biais des fonds de placements spécialisés proposés par les établissements financiers. 

La réduction d'impôt pour création d'entreprise est un bon moyen de réduire sa facture fiscale. Mais n'oubliez pas qu'il s'agit avant tout d'un investissement et que vous courez le risque de ne pas récupérer la totalité des sommes versées... 

Les services à la personne

La réduction d'impôt pour les emplois et services à domicile n'obéit pas à la même logique. Conçu à l'origine pour lutter contre le "travail au noir", il s'agit d'une aide de l'Etat pour vous aider à financer des dépenses à caractère privé et familial. Avec un taux de réductions d'impôt à 50%, vous auriez tort de vous en priver. Si vous n'avez pas de jardin à entretenir, ni de travaux de bricolage en vue, n'oubliez pas que vous pouvez aussi faire appel à des prestataires informatiques à domicile ou encore acheter des prestations de soutien scolaire pour vos enfants. Voir la liste complète des services à domicile éligibles

Les travaux dans la résidence principale

Si vous avez fait réaliser des travaux d'économie d'énergie ou d'aides à la personne dans votre résidence principale, pensez dès maintenant à régler vos factures et à demander tous les justificatifs nécessaires aux entrepreneurs concernés. Et si vous envisagez des travaux pour l'année prochaine, pourquoi ne pas les commencer maintenant : vous pourrez bénéficier de la réduction d'impôt dès l'année prochaine, au lieu d'attendre l'année suivante. 

Les dons aux associations

Enfin, en cette fin d'année, soyez généreux et pensez aux dons et subventions aux associations... Ce n'est pas le bon dieu qui vous le rendra, mais l'Etat, qui vous accordera une réduction d'impôt égale à 66% de votre versement. 

Réduire son ISF

Défiscaliser, ce n'est pas seulement réduire son impôt sur le revenu, mais aussi, à partir d'un certain niveau de patrimoine, réduire son ISF. 

Investir dans des PME

La solution la plus simple pour réduire son ISF est encore d'investir au capital de PME ou dans les fonds spécialisés des établissements financiers. 

Bois et forêts

L'investissement dans les bois et forêts est plus complexe en raison de la rareté de l'offre mais peut consituer une opération rentable sur le long terme. 

Optimiser ses placements

Défiscaliser, c'est aussi orienter son épargne et choisir ses placements en minimisant l'impôt sur les plus-values et les revenus. Avec l'alourdissement récent de la fiscalité du patrimoine, les choix de l'épargnant et de l'investisseur sont plus restreints. 

Ouvrir ou alimenter un PEA

Le plan d'épargne en actions est aujourd'hui un instrument incontournable de défiscalisation pour investir sur les marchés boursiers, puisqu'au-delà de cinq ans, les plus-values sont exonérées. Il peut même servir à investir dans la création d'entreprise, sous réserve de posséder moins de 25% du capital. Voir PEA et création d'entreprise

Ceux qui n'en ont pas doivent donc en ouvrir un. Et ceux qui en ont un doivent l'alimenter. On peut y verser jusqu'à 132 000 €, et même jusqu'à 150 000 € à compter du 1er janvier 2014. 
A compter de cette même date, on peut également ouvrir un PEA-PME pour investir dans les PME et ETI. 

Investir dans l'assurance-vie

La fiscalité des contrats d'assurance-vie est également avantageuse, non seulement en matière d'impôt sur les plus-values mais aussi pour les droits de succession. C'est un support d'épargne défiscalisée qui permet de diversifier largement son patrimoine et complète parfaitement le PEA. 

La location meublée professionnelle

Pour défiscaliser, on peut aussi choisir la voie de la location meublée professionnelle, éventuellement en s'appuyant sur les conseils et les services des établissements financiers et des conseillers en gestion de patrimoine. 
Certes, les conditions exigées sont assez restrictives. Mais les déficits peuvent être imputés sur le revenu global. 

Le PERP

Le PERP (plan d'épargne retraite populaire) est encore beaucoup moins connu et utilisé que l'assurance-vie. Mais son intérêt n'est pas négligeable à partir d'un certain niveau de revenus puisque les versements sont déductibles du revenu global : l'économie d'impôt provient ici d'une réduction du revenu imposable.

 
 Source : http://droit-finances.commentcamarche.net